Soutien financier accru pour l’enseignement en français en milieu minoritaire : vraie bonne nouvelle ou stratégie préélectorale?