La place du français dans les préoccupations électorales