Un printemps yukonnais sous le signe du cinéma francophone